TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Amis Lybiens, remerciez l'OTAN, vous êtes liberés !   (précédent)

C'est en substance le message adressés par les occidentaux aux Lybiens lorsque le dictateur déchu a finalement été retrouvé et un petit peu lynché...

Une fois le dictateur éliminé, nul doute que l'avenir de ce pays aux immenses ressources pétrolières et à la densité de population faible ne pouvait qu'apparaître  radieux. Imaginez tout ce que l'on peut faire avec autant de pétrole et des clients qui ne demandent qu'à venir s'approvisionner chez vous : on peut construire des routes, des écoles, des hôpitaux, des infrastructures pour le peuple... Une vraie utopie.

Non ? ce n'est pas ce qui est en train de se passer ?
Vous me dites ? Une guerre civile ? Allons donc, ces gens-là sont sérieux, intelligents, ils ont bien compris qu'ils avaient tout à perdre dans une vaine recherche du pouvoir enfin !.

Ah, mais c'est peut-être que ces gens là, au contraire, ont parfaitement compris que les occidentaux s'étaient bien foutus de leur gueule, et que tout ce qui importait, c'était l'approvisionnement en pétrole bon marché. Le sort des Libyens, hein, vous pensez... l'OTAN n'a pas que ça à faire voyons. Demandez plutôt à l'UNICEF ou à ce genre d'organisme...



Amis Libyens, vous commencez à vous rendre compte que le si fameux Conseil National de Transition que les occidentaux s'étaient empressés de reconnaitre n'est peut-être pas aussi représentatif qu'on voudrait bien vous faire croire. Vous descendez dans la rue pour demander la démission de ce nouveau pouvoir, et vous avez raison. C'est votre droit, comme c'est le droit des Syriens de demander plus de démocratie. D'ailleurs, s'il s'accroche à son pouvoir, c'est bien que ce CNT n'est pas si désintéressé qu'il veut bien le dire.

Il y a eu beaucoup de mensonges dans les médias concernant cette guerre en Libye. Et il y en a très certainement encore. Si ce mouvement de révolte contre le CNT perdure, parions qu'il se trouvera vite quelques journalistes pour préparer l'opinion à une éventuelle opération de maintient de l'ordre pour le plus grand bien de la démocratie en Libye, ou quelque chose du même genre.

Il y a trop de pétrole là bas pour que l'on laisse les peuples s'exprimer librement.




Par Nicolas Renaudet, le 23/01/2012 09:11
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet