TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Le président de la fin des privilèges ?   (précédent)

Chiche Mr. Hollande !

Mais dites-nous quelles mesures vous comptez prendre pour effectivement abolir une nouvelle fois ces privilèges que la république était déjà censée avoir dénoncé ?

Prononcerez-vous des Lois pour limiter le cumul des mandats ? pour réduire la rémunération des hommes et femmes politiques en prenant en compte tous les mandats, toutes les indemnités, tous les avantages en nature, et toutes les retraites qui actuellement se cumulent jusqu'à obtenir des montants indécents ? Mettrez-vous en place un système qui ne sur-protégera plus les responsables politiques, jamais coupables des décisions désastreuses et même parfois criminelles qu'ils ont pu prendre ? Limiterez-vous le rapport de rémunération entre les dirigeants d'entreprise et leurs salariés à un chiffre raisonnable, inférieur à 10 ? Nationaliserez-vous les banques ?

Non, évidemment que vous ne le ferez pas. Car votre majorité la première vous en empêcherait. Et vous ne voudriez pas vous retrouver, comme ce gros benêt de Barack Obama, plein de bonnes intentions, mais incapable de la moindre action.

Vous être faible Mr. Hollande, car vous n'êtes pas porté par le peuple mais par un appareil politique.

Un jour, un homme du peuple sera porté par le peuple et pourra prendre ces mesures salutaires que la République attend avec patience. Une sixième république, une septième ? Eh bien, pourquoi pas. Où est le tabou ? Si nous en sommes à la cinquième, c'est bien parce que les précédentes n'étaient pas parfaites, et levons le voile de suite... celle-ci non plus n'est pas parfaite. Une république qui modélise les pouvoirs et contre-pouvoir. Qui mette le peuple au centre du débat en permettant au peuple qui se sent trompé de renverser légalement des dirigeants traitres à leur propre Nation. Une république qui demande au candidats de détailler leurs programmes, et qui oblige le candidat élu à tenir ses engagements sous peine de déchéance Nationale.

Voilà ce qui finira par arriver. Et gageons que ce jour là, les candidats ne seront pas aussi nombreux qu'aujourd'hui et bien plus près du peuple.

Par Nicolas Renaudet, le 22/01/2012 18:52
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet