TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Y'a-t-il de l'espoir pour 2012 ?   (précédent)

Cherchez-bien dans votre entourage. Connaissez-vous une personne ayant voté pour Nicolas Sarkozy en 2007 et qui l'assume ?

Il n'y en a pas tant que ça, hein ?

Ce n'est pas très glorieux en effet. Mais il y a quand même de fortes chances pour que notre cher président (je dis cher parce qu'il nous a coûté tout de même 500 Milliards !) se représente, et même soit réélu !



Comment expliquer cela ?

Nos spécialistes éminents du monde politique nous expliqueront tout cela avec de savantes rhétoriques orientées en fonction de leurs préférence politiques propres. Je ne sais pas s'il y a des chercheurs indépendants dans ce domaine.

Moi, je me demande si, tout simplement, ceux qui ont voté Nicolas Sarkozy en 2007 n'en ont pas tellement honte, qu'il vont revoter pour lui (s'il se représente bien sûr) uniquement par amour propre.

Je m'explique :

Vous connaissez beaucoup de gens qui savent reconnaître leurs erreurs ? Les corriger ? Pas tant que ça, hein ?
En politique, c'est pareil. Le Français qui a voté Sarkozy en 2007 sait qu'il a fait une connerie. Mais voilà, elle est faite, et il a honte auprès de lui-même de l'avoir faite. Alors, plutôt que de le reconnaître, il se tait en public, mais une fois dans l'isoloir, il revote pour le même.

Pourquoi notre classe politique serait-elle si conservatrice autrement. Toujours les mêmes vieilles têtes. Surtout ne pas changer. Ne pas montrer que l'on s'est trompé. Même quand c'est évident.
Il suffit de voir par exemple les réélections quasi plébiscitaires d'hommes politiques convaincus de magouilles en tout genre.

Reconnaître que l'on s'est trompé demande du courage. C'est peut-être là qu'il y a un problème en fait.
Par Nicolas Renaudet, le 18/01/2012 09:13
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet