TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Deepwater Horizon contre Tchernobyl [archive]   (précédent)

La catastrophe de Tchernobyl ne pouvait pas donner meilleur argument aux anti-nucléaire qui voudraient nous voir retourner au moyen-âge et peut-être même un peu plus loin si possible. Mais la marée noire gigantesque en devenir due à l'explosion de la plateforme Deepwater devrait nous amener à nous poser des question. Plus de vingt ans après l'explosion du réacteur numéro 4 de la centrale Lenine, que constate-t-on ? La faune et la flore dans un rayon de 30 km autour du site ne ce sont jamais si bien portées depuis l'expansion de l'espèce humaine dans ces régions. Dans 50 ans peut-être, il sera difficile de trouver traces du site, un peu comme pour ces temples khmer au Cambodge.
Qu'en serait-il maintenant de la Mangrove en Louisianne si des millions de litres de brut se deversaient dans les canaux naturels ? La végétation étouffée ne procurerait plus aucun refuge à une population piscicole pourchassée par ailleurs. Plus de poissons, plus d'oiseaux, de crocodiles etc. A mon avis, le scénario serait bien différent de celui de Tchernobyl. Il n'y aurait pas de victimes humaines (exceptées les victimes directes de l'explosion), mais des conséquences à long terme plus que catastrophiques pour la faune et la flore, car le nettoyage serait pratiquement impossible à cette échelle. On parle de dizaines de fois la marée noire de l'Amoco Cadiz.
Ces deux exemples nous montrent deux choses à mon avis : premièrement que l'espèce humaine est bien plus dangereuse pour la nature que les particules Alpha, Beta et Gamma, car cette dernière possède des mécanismes pour s'en protéger, ce qui ne semble pas le cas concernant les aggressions de l'homme. Deuxièmement, que les pollutions à grande échelle sont certainement bien plus graves d'un point de vue écologique que les retombées à long terme de notre utilisation balbutiante de l'atome.
Je suis un pro-nucléaire, c'est entendu. Est-ce à dire que j'aimerai vivre à moins de dix kilomètres d'une centrale nucléaire, même Française ? certainement pas. Contradictoire ? Non. Je suis simplement conscient du danger potentiel à court terme et je pense qu'il devrait y avoir de vastes zones d'exclusion autour des centrales. Mais je crois également que le pétrole est un danger beaucoup plus grand pour notre espèce et la planète, et que nous devrions consacrer des budgets bien plus important afin de trouver les moyens de nous en passer. Quand je pense aux milliards de dollars engloutis par l'opération Deepwater, j'en suis malade.
Par Nicolas Renaudet, le 24/07/2010 16:00
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet