TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Sortie rue du Hameau de la Mercerie   (précédent)

Ce matin, pas de vent et ciel bleu. Presque une invitation !

J'ai sorti le TRex équipé de son nouveau patin d'atterrissage, direction le Hameau de la Mercerie. J'avais repéré la semaine dernière un beau champs herbeux bien situé par rapport au centre ville. Seul point noir : le soleil qui était dans l'axe du centre-ville, et en particulier de l'église. Mais des nuages bien noir à l'horizon ne me laissaient guère le choix.



Après deux vols de 9 et 8 minutes, j'installe le berceau avec la caméra et c'est parti pour 7 minutes de vol. J'enchaîne les boucles sans problème maintenant, et je peux voler en cercle sans trop d'appréhension. L'absence quasi-totale de vent et un hélico bien réglé, lorsque l'on commence à bien maîtriser le pas collectif, c'est vraiment chouette.



Je me paye même le luxe de me filmer en pleine action, les pieds enfoncés 5 ou 6 cm dans une boue gorgée d'eau. Vivement que ce terrain sèche, car je m'en suis sorti le jean trempé.
Ci-dessus, au premier plan, la voie de chemin de fer, puis à gauche le centre d'accueil du parc des Chaumes. A droite, au fond, le château d'eau. L'église n'est pas bien visible. Le clocher ne dépasse de la ligne d'horizon que de quelques petits pixels sur cette image.



Ci-dessous, marqué d'un cercle rouge, le champs où je me suis entrainé. Le château d'eau est situé un peu en dessous du grand rond-point que l'on voit au sud du centre-ville.



Voici la vidéo, recompressée et redimensionnée :



Comme vous pouvez le voir, je me suis servi de la valise du TRex 450 comme piste d'envol et d'atterrissage. D'ailleurs, sur trois atterrissages, j'en ai loupé un et l'une des pale a cogné l'aluminium de la valise qui est bien enfoncé . Pas de casse heureusement.



Par Nicolas Renaudet, le 19/01/2014 17:53
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet