TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Robbe Arrow Plus Trainer EVO - l'étape logique après un bi-rotor   (précédent)

Me voilà réconcilié avec le mono-rotor !

Pour mémoire, je rappelle que je suis passé successivement d'un bi-rotor moyen format (Easycopter V2 - RC System) à un bi-rotor grand format (Big Lama E500 - E-Sky) pour tenter l'aventure mono-rotor en commençant par un modèle d'étude, le Scorpio 1V30. Ce modèle m'avait été recommandé par le gérant d'un magasin de modélisme, plus spécialisé il est vrais dans les voitures RC que dans les hélicos, mais bon, face à un débutant, tous les conseils sont bons à prendre d'habitude.

Eh bien là, j'ai bel et bien perdu mon temps, mon argent et un peu d'espoir de piloter un jour un mono, comme un grand. Cette saloperie, car il faut bien appeler un chat un chat, a tout contre elle : mal foutu, instable, fragile, et surtout inutilisable par un débutant en mono-rotor.

La dernière sortie de cet 1V30 (la troisième en fait) lui fut fatale. Seule la télécommande valait un peu quelque chose, et je désespère de pouvoir m'en servir pour construire un bateau RC par exemple.

Et puis pour mes 40 ans ( bouhouh !) je me suis offert un modèle d'entrainement recommandé par le gérant du magasin FX Models RC à Nantes (qu'il reçoive ici tous mes remerciements) : un Arrow Plus Trainer EVO de chez Robbe.


Quelle différence !

Je viens à peine de rentrer de ma première sortie, par temps très calme, dans mon jardin. Je suis tellement emballé par cette petite machine (à peine plus gros que mon EasyCopter V2) que j'ai déjà hâte de recommencer. Je me suis précipité sur mon clavier pour écrire ces quelques lignes.

Que dire ? Le décollage s'est fait incroyablement facilement, depuis une planche à découper posée sur l'herbe. Je lance le rotor, je pousse d'un cran les gaz, là le rotor de queue intervient pour contrer la poussée, et immédiatement le gyroscope fait son devoir. L'hélico reste parfaitement stable. Je pousse les gaz jusqu'à monter à 30 cm. Incroyable : l'Arrow Plus monte droit, comme un bi-rotor. A peine dois-je corriger. Là encore, les corrections sont immédiates, précises, efficaces. Le léger filet d'air qui m'empêchait de faire voler mon petit bi-rotor DarkVision (EasyModel) semble ici inexistant.

Du Mozart !

Grisé par ce comportement encourageant, je décide de tenter quelques manoeuvres simples en translation (figure en cercle, en carré, rotation sur l'axe). Incroyable : tout ceci s'enchaîne avec la facilité déconcertante d'un bi-rotor. N'en croyant pas mes yeux, je pousse un peu sur le tangage. La vitesse en translation rectiligne grimpe immédiatement, mais je garde le contrôle. Je rêve. Je vais me réveiller...

Non, après 2-3 minutes de pur bonheur (il ne faut pas pousser le bouchon trop loin pour une première sortie), je tente un atterrissage sur ma planche à découper. Bon, il ne faut pas croire au père Noël non plus, je l'ai loupée. Mais de 20 cm !!! Je me suis posé à plat, sans souci, et surtout... sans casse !

Amateurs de bi-rotor, vous voulez sauter le pas ? Foncez acheter ce petit bijou ! Vous ne le regretterez pas.

Bon, eh bien il ne me reste plus qu'à me racheter une petite caméra HD moi... Bientôt un article avec une revue complète de la machine. J'ai déjà réalisé des photos HD de la bête sous toutes ses coutures. A suivre...
Par Nicolas Renaudet, le 09/03/2013 17:55
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet