TwinXeon by Renaudet
Le Blog de TwinXeon
Archives
Souviens-toi du vase de Soisson !   (précédent)

Je ne fais pas mystère de ma grande prudence, pour ne pas dire plus, quant à ce que nous racontent les média. Que les mensonges soient délibérés, conséquence de l'incompétence des journalistes (ou de leur manque de courage, mais c'est une autre histoire), ou encore plus simplement résultat d'une chaîne de retransmission de pseudo-vérités d'origines douteuses voire non vérifiées, le résultat est là : depuis Timisoara, les média occidentaux, et de manière encore plus flagrante les média Français, ont perdu à mes yeux toute crédibilité.

Dès lors, quelle attitude choisir ?

Il est très difficile de se faire sa propre opinion face à un événement : y'a-t-il eu réellement un événement d'ailleurs ?

Prenons un exemple récent :

En Libye, alors que l'armée Kadhafiste tient toujours Tripoli, les média occidentaux nous relaient une information faisant état d'une paix retrouvée en plein centre de la Capitale. Images vidéo à l'appui, Al Jazeera nous montre le calme qui règne sur cette place où circulent désormais quelques rebelles arborant leurs RPGs pour parfaire leur image de warriors. Quelques heures plus tard, ces mêmes média se faisaient également le relai, sans la moindre analyse, d'images de la télévision d'état Libyenne et montrant cette même place occupée cette fois par des militaires aux couleurs du régime.
Etrange. L'absence de commentaire de la part des journalistes occidentaux laisse penser que les informations en provenance de la télévision d'état Libyenne sont fausses. Oui, mais voilà, il faudra attendre un bombardement très violent de Tripoli par l'OTAN (qui outre-passe alors allègrement son mandat de l'ONU - exclusion de zone aérienne - au passage) pour que la Capitale soit officiellement déclarée conquise et que des officiels prennent le risque de s'y rendre.

Comment interpréter cette succession d'événements ? Sans aller chercher de théorie conspirationniste (j'aime bien ce mot qui voit la conspiration justement là où on la dénonce) il est évident que l'une des sources a menti. Oui, mais laquelle ? En l'absence toujours d'analyse critique des média occidentaux qui sont bien vite passés à autre chose (vous pouvez remarquer que plus personne ne parle de la Libye), nous sommes donc forcés, pauvres auditeurs / téléspectateurs que nous sommes, de nous faire notre propre opinion par nous-même, et avec l'aide de sources d'informations complémentaires lorsqu'elles existent, mais surtout de notre bon sens.

Analyse des faits :

- les médias occidentaux sont tous du côté de l'OTAN et de ses alliés en Libye (CNT), persuadé d'être du côté de la justice, du droit international et autre fadaises. Pour preuve : l'absence de critique de l'action militaire menées en Libye malgré la nette infraction au mandat donné par les Nations Unies.

- Toute information en provenance d'un régime dictatorial (car oui, Kadhafi était un dictateur) est sujette à caution

- Al Jazeera avait des journalistes sur place à Tripoli, à découvert, quelques heures avant un bombardement massif de l'OTAN....

Ah ! c'est là que cela ne colle plus !
Ce fait là est fortement sujet à caution également : pourquoi l'OTAN aurait-elle eu besoin de bombarder Tripoli si le centre-ville avait été pacifié par les forces du CNT à tel point que des journalistes pouvaient s'y balader librement avec leur caméra ?

Mon interprétation est donc la suivante : les images relayées par Al Jazeera étaient un fake. Un montage utilisé par des journalistes en mal d'images et désireux de montrer du CNT une image de combattants victorieux. Un fake, c'est très facile à faire de nos jours. Il suffit de regarder les montages incroyables réalisés par des internautes pour s'en convaincre. Alors avec les moyens d'une télévision moderne, vous pensez !
Tout le monde sait bien maintenant que sans les bombardements massifs de l'OTAN, illégaux d'ailleurs, les 'rebelles' libyens n'auraient jamais renversé le régime de Kadhafi. Il fallait donc une victoire pour assoir le pouvoir du futur nouveau régime. Sauf que la faction du CNT qui est censée avoir conquis Tripoli n'était pas la plus forte, loin de là. L'Histoire jugera.

Toujours est-il que ce jour là, les média occidentaux et Français ont menti. Le fait qu'ils aient relayé un mensonge n'est pas une excuse, c'est au minimum une preuve d'incompétence. Et normalement, les incompétents, on les vire dans notre société de la performance. Sauf que chez les journalistes, c'est le contraire. Moins ils remettent en cause les informations, et plus ils sont récompensés.

Attention donc. D'autant plus que ces mêmes média nous vendent à tour de bras des événements non vérifiés en provenance de Syrie, de sources douteuses (comme cet Observatoire des Droits de l'Homme Syrien), et avec un parti-pris de nouveau évident.

C'est là toute la limite de la pensée unique : personne n'ose remettre en cause les versions officielles, et tout événement est utilisé pour aller toujours dans le même sens. Qu'un journaliste soit tué, et c'est de la faute du régime. Qu'on s'aperçoive qu'il a été tué par les rebelles et c'est encore de la faute du régime, sans jamais s'arrêter sur le fait principal : s'il a été tué dans un bombardement provoqué par les 'rebelles', c'est que ces derniers sont armés, et en plus qu'ils utilisent des armes lourdes (roquettes RPG). On nous ment, donc. Et il n'y a pas besoin d'aller consulter des sites conspirationnistes. Tous les éléments sont là. Il suffit de regarder. Le problème, c'est que trop souvent nous absorbons ce flot d'information sans oeil critique. Passivement.


Par Nicolas Renaudet, le 23/02/2012 09:30
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet