TwinXeon by Renaudet
/Accueil/Tous les articles
TRex 450 DFC : comment réparer un servo DS415M
L'un des inconvénients majeur de la tête DFC, c'est qu'elle est en prise directe sur les servo-moteurs. En cas de crash, la longueur du bras de levier est telle que même les servos les plus costaud y laissent une dent. Un point dur, et le servo doit impérativement être changé. C'est avant-tout une question de sécurité.

Oui, mais voilà, les servos DS415M digitaux du TRex 450 sont chers. Environ 22euros au moment de la rédaction de cet article. On trouve bien des kits de réparation, comprenant les quatre pignons métal et le pignon plastique, mais la différence de prix avec le servo neuf n'est pas flagrante (environ 13 euros).



Faisant moi-même grande consommation de servos DS415M, je me suis lancé dans la recherche d'une solution de réparation fiable 'in-house'. A mon grand étonnement, je n'ai rien trouvé depuis mon moteur de recherche préféré. Un ami pilote sur Belt CP me soutenait qu'il était possible de 'tourner' la couronne dentée abimée. Je décide donc d'ouvrir un DS415M et de regarder ce que l'on peut faire...


Je constate tout d'abord que sur les 5 servos DS415M abimés que j'ai eu la bonne idée de mettre de côté, 100% présentent une cassure de dent sur le dernier pignon, celui sur lequel vient se fixer le bras de commande. Ce pignon est composite métal / plastique et les deux composantes ne semblent pas tout d'abord pouvoir être désolidarisées.



J'essaye donc de 'tourner' ce pignon comme mon ami me l'avait suggéré, mais là, déconvenue : ceci s'avère impossible pour deux raisons : l'ergot plastique de contrôle de fin de course, situé sur la face interne du pignon, bloque le remontage à 180 degrés, et l'axe sur lequel vient s'emboiter le pignon est en fait un arbre de potentiomètre, or celui-ci a une course finie d'environ 300 degrés.


La seule solution pour monter ce pignon à 180 degrés est de parvenir à désolidariser cette pièce plastique blanche afin de pouvoir 'tourner' la roue dentée à 180 degrés en l'utilisant comme référentiel. La dent cassée se trouvera alors hors de la course utile du servo-moteur, comme expliqué sur les schémas ci-dessous :




J'utilise tout d'abord un tournevis comme chasse-goupille, mais à la main, l'opération s'avère impossible. J'ai donc sacrifié volontairement un DS415M pour essayer de comprendre comment cette pièce plastique avait pu être montée. Je m'aperçois que les deux pièces sont tout simplement enfoncées l'une dans l'autre, à forcer, mais qu'il me faudra donc un outillage spécifique pour extraire la pièce en plastique. Je reprends donc mon idée du chasse-goupille, mais je m'aide cette fois d'un étau d'établi comme support et d'un marteau pour frapper sur mon clou faisant office de chasse-goupille. Après deux ou trois coups de marteau, la pièce est éjectée, sans dommage apparent.


Plus qu'à remonter la pièce en faisant cette fois coïncider la dent cassée avec l'ergot de fin de course.


Le remontage du servo est un jeu d'enfant. Après installation sur mon TRex et test, je peux me réjouir, j'ai économisé environ 22 euros !


Note: depuis la rédaction de cet article, j'ai utilisé quatre servos ainsi réparés au cours de nombreuses sorties. Je n'ai eu aucun problème (j'ai bien eu des crashs, mais dus à des erreurs de pilotage).
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet