TwinXeon by Renaudet
/Accueil/Tous les articles
(dessin) Une fille canon !
- tu as vu cette fille ?! quel canon !
- pour sûr, elle décoiffe !
Discussion classique entre deux individus du même sexe, généralement masculin. Mais qu'entend-on par canon ? est-ce le canon des guerres de tranchées, le ch'tit canon à 11° ou le canon de Pachelbel ?


     

Bien sûr, il ne s'agit d'aucun de ces canons là ! Il s'agit du canon artistique, aussi appelé canon de beauté ou canon esthétique. Je vous invite à lire l'article de Wikipédia qui lui est consacré.

Ce type de norme, très subjective, est propre à évoluer considérablement dans le temps, selon la culture, et bien sûr selon les goûts propres à chacun. Aussi, je ne vous présente que le plus connu (et même archi-connu) d'entre tous : le canon de Léonardo Da Vinci :


Une fille canon est donc, à proprement parler, une fille dont les les mensurations sont identiques, à une homothétie près, à un canon de beauté communément admis. Les reines de beauté sont généralement de tels 'canons', bien que la sélection soit biaisée puisqu'elle repose sur le volontariat.

Pour un dessinateur, le premier canon utilisé est souvent un petit mannequin de bois articulé à qui l'on fera prendre toutes sortes de poses :



Certains sont franchement mal réalisés. Made in China sans doute... On en trouve de très bien faits chez Lefranc et Bourgeois. Personnellement, je n'aime pas les mannequins sur tige car il sera difficile de leur faire prendre des poses assises sur un accessoire, pour étudier les jeux d'ombre par exemple.

J'ai un peu travaillé avec un tel mannequin, mais je n'étais pas satisfait du résultat.

J'ai alors essayé la méthode du canon géométrique du dessinateur de Mangas Kensuke Okabayashi :



Et c'est vrais que j'ai fait de réels progrès en appliquant cette méthode. Mais il me manque encore un je-ne-sais-quoi, un petit quelque-chose pour me permettre de dessiner correctement un corps féminin vraisemblable. Je fais toujours les jambes trop maigres, ou les cuisses trop grosses. La poitrine est systématiquement placée trop haute et ainsi de suite...

Je me suis alors lancé dans la création de mon propre canon pour mon personnage de guerrière intrépide. Il me fallait une jeune fille mince, sans être maigre, que je puisse observer bien de face, en ayant accès aux détails anatomiques courants. J'ai trouvé mon modèle dans le catalogue La Redoute 2012 / 2013, page 347 section lingerie :



Rien à dire : jolie fille !

A partir de cette photo, j'ai commencé à rechercher des correspondances, bref, un étalon. Les dessinateurs classiques utilisent en général la tête, et c'est vrais que c'est un étalon de mesure pratique, mais comme beaucoup de longueurs sont des multiples non-entiers de la tête, on finit par ne pas pouvoir s'en sortir sans une règle graduée.

Schématisons donc notre mannequin :



A l'aide d'un compas et d'une règle, et sans jamais utiliser de report de mesure ni mise à l'échelle, je peux maintenant créer mon canon :



A noter : à partir du dessin précédent, on peut déduire deux sous-canons : en effet, à partir des points de construction obtenus à l'aide du compas, j'ai du extrapoler les courbes. Evidemment, réaliser deux moitiés parfaitement symétriques à main levée est quasiment impossible. Mais avec l'outil informatique, on peut s'amuser à couper en deux notre canon et à juxtaposer, après symétrie horizontale, nos deux moitiés par paires :



Et vu comme cela, je préfère celui de gauche, qui est la réunion de deux moitiés gauches.

Ci-dessous, les traits de construction principaux. Remarquez comme les diamètres de la tête, du ventre et des seins sont identiques...



Voilà, il ne me reste plus qu'à utiliser ce canon pour croquer des filles... canon !  A suivre !
Ajoutez votre commentaire :
  Votre pseudo :
  Votre adresse mail (obligatoire):
  Votre commentaire :
 
Site optimisé pour un affichage en 800x600 sous Firefox 8.x - ©Copyright 2011-2012 by Nicolas Renaudet